Les châteaux cathares

 

Les Châteaux Cathares
Plan

– Définition du catharisme
– Naissance des châteaux forts, évolution vers la forteresse
– les 5 fils de Carcassonne communément appelés les Châteaux Cathares

Un architecte des forteresses
Portrait de Vauban
Les structures défensives maintenant

Le catharisme vient du grec Katharos qui signifie pur
C’est un mouvement chrétien médiéval
Le terme cathare est apparu en 1960 par une montée nationaliste des occitans
Les cathares à leur époque étaient nommés :
Bons hommes
Bonnes Dames
Ou encore Bons chrétiens et leurs ennemis les traitaient d’hérétiques Albigeois

Cette religion s’est développée en Europe, au Nord de la France en Bourgogne, en Belgique, en Allemagne, dans le Sud ouest de la France, en Italie
Comme vous le voyez sur cette carte de l’Europe
Dans le Nord elle a été éradiquée très vite et très violemment.

Au 12ème, le sud ouest de la France est une région bien différente du Nord ouest, et du nord est
On y parle du reste une langue distincte.
La langue d’oc.
C’est une civilisation raffinée, marquée par la Rome antique
Il y a énormément de troubadours, de poètes, de musiciens qui chantent l’amour mais aussi l’honneur et l’humilité du plus riche ou du plus fort
Il y a une harmonie entre les seigneurs qui y vivent; des lois ont été établies, des codes, des chartes, à la différence du nord, où bon nombre de seigneurs se font la guerre, faisant intervenir le roi de France qui impose la discipline.
Toulouse est de par ses activités commerciales la troisième ville Européenne.

La tolérance, la richesse amène une douceur de vivre qui permettra à diverses religions de s’implanter

Dans cette Europe, plusieurs doctrines verront le jour fondée sur le culte de Zoroastre, un culte de lumière et ténèbres au 1er millénaire avant JC. Il s’agit du culte de Zarathoustra, premier culte monothéiste, culte de lumière qui s’oppose aux ténèbres
Il y aura le culte Manichéen fondé par Mani au 3ème après JC
Au Xème siècle en Bulgarie : la doctrine Bogomile
Le culte d’Arius en 256 se développe, posant le problème de la Trinité.
Il se développera également le culte de Marcion au 1er et 2ème siècle, on réfute l’Ancien testament, on nie la continuité avec le nouveau. Les Marcionismes seront persécutés et disparaîtront au Vème siècle après JC.
Les bogomiles naissent en Bulgarie au Xème siècle, ce sont des chrétiens hétérodoxes
Ils sont inspirés par le gnotisme chrétien (les âmes sont enfermés dans nos corps) le manichéisme et le paulinisme

Pour celles et ceux qui sont intéressés par les religions je vous conseille de lire Mircea Eliade

Le catharisme s’inspire d’un prédicateur manichéen au 7ème siècle après JC : Paul
Les Pauliciens rejettent le Clergé, la croix, les Saints, l’Eucharistie, les sacrements, le mariage et la richesse
La communion se fait par l’enseignement du Christ et non par l’Eucharistie
C’est en Arménie que se propage cette doctrine
Paul mourra en 715, après avoir regroupé des communautés agraires qui n’ont pas hésités à s’armer.
Les cathares adoptent le principe que l’univers est la création d’un Dieu ambivalent; le monde matériel est mauvais; il est source de tentation et de corruption.
Le Paradis ou le ciel c’est le Salut.
Le corps humain est une prison.
Un homme comprend 3 entités
– le corps, mauvais
– l’esprit, bon et immortel
– l’âme, source de vie
Les cathares croient en la réincarnation. Seul le baptême spirituel est le Salut, qu’ils nommeront le Consolament, celui-ci permet de regagner les cieux après une mort terrestre.
Il y aurait 2 Dieux :
Celui du mal de l’Ancien testament
Celui du bien avec le Nouveau
Un Dieu de colère, un Dieu d’Amour
Pour eux le Christ est un esprit envoyé par Dieu pour nous rappelé notre essence divine et non un rédempteur comme le présente l’église conçu par Dieu et la vierge Marie.
Le catharisme s’est concentré dans le comté de Toulouse, de Béziers, d’Albi, et enfin de Carcassonne
Vers 1167, les églises cathares étaient au nombre de 800.
Elles étaient indépendantes et sans hiérarchie.
Nous allons parler maintenant de la doctrine, de ses pratiques et rites

Il a été comparé à tort au manichéisme, à l’arianisme.
Il découle directement de la première scission survenue à Antioche après la décision du concile de Jérusalem lorsque Jacques le frère de Jésus, les disciples Pierre et Jean firent le choix de n’évangéliser que les juifs et Paul les nations
C’est vers ce type de christianisme que se tournent les cathares
Bien sûr ils seront inspirés du Paulinisme et du marcionisme.

Ils se considèrent comme les seuls disciples des Apôtres ,et donc vont adopter le même mode de vie
Ils s’appuient sur le nouveau testament et leur unique prière est le Notre Père
Ils réfutent l’église et ses rites
Pas de baptême, pas d’eucharistie, pas de mariage, pas de médiation des saints, pas de cultes des reliques
Ils bénissent toute fois le pain en mémoire du dernier repas du Christ avec ses apôtres.
Seul le Consolament est pratiqué
Leur travail est communautaire et manuel.
Les parfaits et les parfaites (les femmes sont considérés de la même façon : on connait la grande parfaite Esclarmonde de Foix) sont obligés de travailler pour vivre; pour prédiquer c’est un avantage car ils côtoient le peuple contrairement à l’église qui refuse l’accès directe de la plèbe aux textes sacrés.
L’argent gagné doit être redistribué.
Les parfaites et parfaits vont vœu de pauvreté.
Ils vivent dans des maisons intégrées aux villages et aux villes.
Ils font vœu de chasteté et sont toujours deux par deux pour prêcher, donc sous l’inquisition ils seront accusés de bougrerie ou d’homosexualité, et condamnés de fait.
Ils font vœu de ne jamais mentir, de ne pas être vicieux et méchants.
Ils n‘ont pas le droit de tuer les êtres humains ou les animaux.
Ils ont en revanche le droit de se défendre.
Ils ne mangent pas de viandes, ni de lait, ni de fromages, ni œufs, mais peuvent manger du poisson.
Le soleil levant se situe devant la constellation du poisson et n’oublions pas que Jésus a multiplié les pains et poissons pour nourrir ses fidèles.
Ils ont l’obligation de prêcher. Guilhem de Bélibaste, un des plus fameux Parfait dira :
Le jeun qui est pratiqué vaut autant que celui qui est effectué par le loup.
N’oublions pas les animaux peuvent avoir une âme
Bélibaste est mort brûlé sur le bûcher en 1321.
Le végétarisme des cathares est un refus de tuer un être ayant du sang qui véhicule l’âme.
Un cathare a été brûlé vif pour avoir dit :
Qu’il ne voyait pas quelle faute avait commis le coq pour être tué.
Bien souvent les Parfaits délivraient les animaux pris dans les pièges et dédommageait le chasseur avec de l’argent qu’ils mettaient à la place de l’animal
Il n’y a pas de diocèse. Il y a des évêques, des diacres et puis des parfaits.
Ils ne sont pas bien méchants me direz vous
Pourquoi cette croisade génocide ?
La Papauté n’aura pas le choix.
Il faut comprendre comment la société féodale fonctionne.
C’est une société pyramidale divisée en 3 ordres.
– le peuple : les petites gens qui travaillent, les gueux
– les Seigneurs : ceux qui combattent, protègent.Ils possèdent leur terre et sont les vassaux du Roi de France.
– La papauté, le clergé : ceux qui prient pour le salut
Les terres sont régies en fief (feodum : la terre d’où féodalité), par un comte qui est régulièrement contrôlé par le Roi..
Durant le 12ème et 13ème il y a beaucoup de dissidence.
L’Église romaine ne peut admettre que l’on touche à son dogme car cela serait remettre son autorité et sa place dans la société féodale.
Au départ elle ne va rien dire car au sein d’elle, il y a un vent de réforme.
Dès que celui-ci sera éteint, que l’église aura retrouvé une bonne autorité en la présence de Innocent III .Il va déclarer le mouvement hérétique en le reconnaissant être une résurgence du manichéisme persan, ce qui est très grave.
Il envoie Bernard de Cîteaux en émissaire qui ne pourra rien faire compte tenu de son ampleur.
La petite histoire dit qu’il les aurait maudits.
Le comte Raymond VI de Toulouse est bienveillant à leur égard.
C’est un bon vivant, il aime les femmes, s’amuser. C’est un libertin.
Il n’est pas aimé de l’Église ni des Cathares auxquels il n’a aucun intérêt.
Raymond est plus puissant que le Roi de France.
St Dominique sera envoyé et il essaye de contrer les Cathares en prêchant dans le peuple.
Il va de villes en villes mais rien à faire.
Il va ordonner un débat public entre l’Église et les cathares à Fanjeaux.
C’est le rite du feu qui doit décider.
Il est ordonné de jeter les livres religieux des 2 ordres.
Celui qui ne sera pas brûlé sera le juste.
Les pages de la bible vont s’envoler et rester accrochées à la poutre.
La messe est dite.
C’est le feu qui va purifier la région
Il sera dès lors décidé la croisade contre les Albigeois.
Prendre la croix c’est s’engager au service du Christ et de l’Église qui confisquera les biens et les redistribuera.
Innocent va constituer une armée sous droit canonique, et, va offrir le comté de Toulouse.
Au début le Roi de France, Philippe II, n’est pas d’accord car Raymond est son vassal, et puis, il va obtempérer, mais il ne participera pas au conflit
Innocent III est puissant, il doit imposer sa théocratie.
Il va choisir un homme de guerre Simon deMontfort qui est un petit Seigneur connu pour sa foi, sa stratégie militaire et son petit fief.
300000 barons et chevaliers du Nord vont se réunir à Lyon attirés par les richesses du pays.
Le conflit durera plus de 20 ans et se terminera par un effroyable massacre.
Le mouvement sera complètement éradiqué.
Les comtés se soumettront.
En 1233 Innocent III met l’inquisition en place, un système judiciaire pour tout contrôler et justifier les massacres en toute impunité.
Le catharisme a touché une population bourgeoise ou noble.
Celle-ci s’est concentrée dans l’arrière pays de Carcassonne et de Toulouse.
Lorsqu’elle est persécutée, elle va devoir trouver refuge.
Ce qui nous amène à parler des châteaux.
Dans un premier temps on va définir ces châteaux forts
C’est une construction qui apparaît au 9ème siècle après la chute de l’empire Carolingien.
Cet empire a été constitué par Charlemagne en réponse aux invasions barbares.
Des structures vont se créer.
Les plus puissants, les plus forts vont protéger les autres.
Il va s’installer notre fameux système féodal autour d’un roi, d’un Seigneur de guerre.
Le château fort est la résidence privée du noble ou seigneur de guerre.
Cette structure contrôle passivement et activement un territoire.
C’est également un centre administratif
On va très vite la fortifier.
Elle doit témoigner de l’importance de l’autorité locale; on doit pouvoir y vivre en état de siège.
L’apparition dans le territoire franc de ces habitats correspond à la régionalisation des pouvoirs.
Ainsi de nombreuses autorités naissent et favorisent ces unités fortifiées.
C’est ainsi qu’en France il y a énormément de Seigneurs; ce n’est pas un hasard si l’escrime est française.
Toutefois la structure fortifiée apparaît bien avant dans la vallée de l’Indus, en Égypte, en Chine, puis en Europe avec l’oppidum, puis castra et, enfin le mur d’Hadrien que nous retrouvons ici jusqu’en Angleterre.
Donc il va se développer, des fermes fortifiées, puis des maisons fortes, puis des châteaux….
Dans le midi et l’ouest de la France, le pouvoir royal est quasi absent, les ducs et comtes sont peu représentés.
Lorsque la dynastie des capets arrive, elle va mettre bonne ordre à tout cela.
Les états modernes centralisent bien souvent leur pouvoir.
Les structures défensives vont évoluer avec la modernisation et l’innovation des armes de guerre.
L’apparition de la poudre, les fusils, les canons, l’artillerie.
En réaction aux invasions sarrasines et vikings, on trouve ces fameux forts.
Les premiers châteaux sont érigés sur des mottes et entourés de palissades en bois.
Très rapidement on va les construire en pierre à cause des dommages irrémédiables du feu.
On va ériger des remparts.
Selon l’organisation, le Seigneur va habiter la tour centrale, qu’on nomme donjon.
Il sera constitué d’une salle d’accueil, de réception, d’une chambre et d’une chapelle privée.
Pour atteindre le donjon il faudra traverser :
– la basse cour ou baile, la partie inférieure de l’enceinte qui abrite les communs, les bâtiments de service, habitée par les non nobles ou gueux.
: Le potager, les écuries, la forge et les habitats
Le château va posséder des silos et des citernes pour emmagasiner le grain, la nourriture et l’eau.
Tout est prévu pour vivre en autarcie la plus complète, pour vivre en état de siège.
Donc pour reprendre l’homme se protège
– déjà du climat des intempéries
– des animaux, des prédateurs
– des hommes
Ici je vais vous donner un petit lexique qui vous permettra d’avoir les significations des éléments d’architecture de nos forteresses

VOCABULAIRE

Archère : fente verticale aménagée au rempart pour tirer des flèches en étant protégé. (ou meurtrières)

Abside en cul de four : c’est une voute en forme de four à pain

Arc en plein cintre : un arc est tout assemblage de pierre, de moellon ou de brique destiné à franchir un espace plus ou moins grand au moyen d’une courbe (ou par la rencontre de deux éléments courbes), reposant sur deux points d’appui, les piédroits, et destiné à couvrir une baie, une ouverture ou une distance à l’intérieur d’une maçonnerie de mur plein .Ce procédé de construction, adopté par les Romains, fut développé encore par les architectes du Moyen

Assommoir : Un assommoir est, dans une place forte, une ouverture (simple trou ou trappe) dans une voûte, un plafond ou un chemin de ronde permettant aux défenseurs de laisser tomber divers objets sur l’assaillant pour l’assommer.

Une bretèche : appelée aussi en ancien français bretesse ou bretesche (du bas latin brittisca « [fortification] brittanique »1, puis « parapet » au Xe siècle) est un petit avant-corps rectangulaire ou à pans coupés, plaqué en encorbellement sur un mur fortifié

Barbacane : Le terme barbacane désignait pendant le Moyen Âge un ouvrage de fortification avancé qui protégeait un passage, une porte ou poterne, et qui permettait à la garnison d’une forteresse de se réunir sur un point saillant à couvert, pour faire des sorties, pour protéger une retraite ou l’introduction d’un corps de secours.

Courtine : portion de mur entre 2 remparts

Poterne : petite porte dérobée placée dans un endroit peu exposé

Corbeau : pierre de soutenance pour une corniche ou une poutre

Boulin : pièce de bois amovible engagée dans la maçonnerie pour les échafaudages

Lices : À l’origine, les lices étaient des palissades construites en bois qui entouraient les maisons-fortes et les châteaux

Mâchicoulis : Un mâchicoulis est une structure de pierre faisant encorbellement, dotée d’ouvertures, et placée au sommet d’une tour ou d’une courtine, ce qui permet un tir fichant.
Ce système de défense active, surtout sous la forme de « mâchicoulis sur consoles » se répand à la fin du Moyen Âge, deuxième moitié du XIVe siècle, en remplacement des hourds, et sert comme lui à jeter divers matériaux pour défendre le pied des fortifications.

Nous allons découvrir un regroupement de châteaux que l’on nomme Cathares parce que les bons hommes, bonnes femmes, parfaites, y ont trouvés refuge lors de la croisade des Albigeois
Ces châteaux correspondent à une série de forteresses dans l’Aude, région frontalière du Royaume d’Aragon.
Il y a eût de vraies bourgades érigées par les Cathares, mais on en parle peu car il ne reste que très peu de vestiges et ceux-ci sont bien ignorés des circuits touristiques
– Fangeaux
– Le mas Saintes Puelles
– Lastour
– Le castrum de Roquefort
– Le château de Niort le Sault
Montségur est le seul à avoir une entité totale

Il y a 4 évêques Cathares à cette époque à
– Albi
– Carcassonne
– Toulouse
– Agen

A l’origine nous sommes non loin de l’Espagne et pour se protéger ces forteresses dites Cathares vont être bâties
Il y en aura 5 :
• Château d’Aguilar
• Château de Peyrepertuse
• Château de Puilaurens
• Château de Quéribus
• Château de Termes

Ces 5 forteresses seront les 5 fils de Carcassonne

Nous allons maintenant visiter ces châteaux
J’ai choisi de vous parler en premier du château de Peyrepertuse car à mon sens il reflète le plus la structure défensive de l’époque.

LE CHÂTEAU DE PEYREPERTUSE

Il est situé au centre de l’ancienne Seigneurie, au centre de Peyrepertuse qui signifie pierre percée.
Le village de Duilhac se situe en contrebas.
Le territoire n’est que montagne, roches calcaires
C’est aujourd’hui un vignoble qu’on nomme les corbières
Le village a conservé un centre médiéval ainsi qu’une très belle fontaine ornée d’un vers de Ronsard :
Quiconque en boira qu’amoureux il devienne
Il y outre le vignoble des oliviers.
Le château se dresse sur une crête calcaire de 800m soit 2624 pieds de hauteur.
Son paysage est composée de la garrigue et de vignes.
Il couvre une superficie de 2ha ½.
Il est en fait composé de 3 châteaux érigés sur une arête rocheuse.

Il a été construit sur le roc San Jordi. Il est surnommé la Carcassonne céleste, car c’est le plus grand des 5 fils (il a la grandeur en superficie de Carcassonne.)

On y accède par un escalier creusé dans le roc commandé par le roi St Louis en 1242.
Il compte 60 marches taillées dans le rocher.
On y pénètre par une porte en chicane percée dans une courtine flanquée d’une tour semi circulaire
C’est assez impressionnant. Ce château a été construit en l’an 806.Il est d’abord rattaché au comté de Barcelone, puis devient un poste frontière puis sera annexé au fief de Narbonne.
Les cathares qui l’occupaient se sont rendus en 1240.Guillaume de Peyrepertuse se rend et le château est rattaché à la couronne de France.
Il est composé de 3 parties

– l’enceinte basse
– une enceinte médiane
– le donjon San Jordi

L’enceinte basse est de forme triangulaire et est protégée au Nord par une muraille de 120 m flanquées de 2 tours semi circulaires ouverte à la gorge.
Au sud une falaise de 30 à 40 m. L’entrée principale se trouvait au Nord, et à l’époque des cathares un passage secret permettait après un chemin étroit derrière un gros éperon rocheux de rentrer dans le château par une échelle amovible. Aujourd’hui la poterne a disparu mais le chemin subsiste.

L’enceinte se termine à l’est par un éperon destiné à dévier les pierrières.
Ce donne pour effet une impression de vaisseau perché.
Dans cet endroit il y a un vieux donjon, qui occupe le sud ouest.
Il est composé de 2 bâtiments, autour d’une cour fermée par des courtines percées par des poternes avec assommoir.

Le premier corps est l’église Sainte Marie antérieure à 1115.
Son abside est en cul de four et est ouverte par 4 fenêtres
La nef était couverte d’une voute en berceau brisé
On a retrouvé récemment l’autel et quelques sépultures.
Le deuxième bâtiment est dit le logis du gouverneur avec 2 pièces voutées, superposées.
Le logis se termine par une tour semi circulaire.
En tout il y a 4 citernes, l’une dans l’église, l’autre dans le logis, les 2 autres dans le donjon San Jordi

L’enceinte médiane
Une porte en plein cintre avec assommoir et herse relient l’enceinte basse et la partie médiane.
Une tour de guet se dresse en bordure sud est de l’à-pic tandis qu’une construction polygonale occupe le centre de l’enceinte

Au sud ouest il y a la chapelle San Jordi qui domine l’à pic ensuite un dernier donjon qui s’est construit vers 1251.

Cette partie s’est construite en vue de résister à un assaillant qui se serait emparé de la citadelle inférieure.

Le château de Peyrepertuse n’a jamais été assiégé.

QUÉRIBUS

Il est considéré comme le dernier Château de défense. Il est situé à Cucugnan
Il est élevé et isolé. Il se dresse fièrement à 728 m ou 2400 pieds.
Son nom est d’origine catalane et signifie rocher de buis.
Lors de la croisade il est tenu par le chevalier Chabert de Barbaira qui cédera son château pour sa liberté, c’est un des seuls cathare qui survivra.
Il ira se réfugier dans le Roussillon
Le château sera le refuge de Benoit des Termes qui y mourra
Il est des derniers châteaux à avoir accueilli des responsables cathares.
Il est constitué par 3 enceintes étagées au sommet et au long de la falaise.
Ces enceintes ont de fines archères ou meurtrières, sur les courtines des mâchicoulis pour se cacher.
A chaque porte des assommoirs et des bretèches.
Il y a un chemin de ronde avec des casemates (sorte de local ou se cachent les soldats )
15 à 20 soldats surveillent en permanence
Dans le reste de la forteresse un corps de logis, corps central avec une salle de stockage une citerne et un donjon
Il a plusieurs côtés et est situé dans la 3ème enceinte.
Les murs font plusieurs pieds.
Sa géométrie lui permet de réduire les effets dévastateurs des boulets ou projectiles.
A l’intérieur il y a une salle gothique qui contient 2 pièces, une salle principale et une cave éclairée par une imposante fenêtre.
L’intérieur contient encore les vestiges d’une cheminée
On voit un imposant pilier qui retient la voute nervurée de 4 croisées d’ogives.
Le pilier soutient le plancher de la salle et de la cave.
C’est le seul cas d’une chapelle situé dans un donjon.
Le donjon détient une terrasse accessible par un escalier situé dans une tour accolée au donjon.

PUILAURENS

Il est également perché sur un éperon rocheux à 697m ou 2286 pieds
Il se situe sur le mont Ardu. Et domine la vallée de la Boulzane.
C’est le seul château qui résista à Simon de Montfort

Il a servi maintes fois de refuge aux cathares.

L’état de ruine est très important.
Le petit plan nous laisse deviner comment le château était configuré.
Cette région s’est complètement désertifiée lors de l’exode rural
Le château n’a pas été entretenu.

MONTSEGUR

Il est édifié à 1200m à 3400 pieds au sommet d’un éperon rocheux nommé le Rog.
Cette forteresse donne lieu à un grand nombre de légendes
Il a été longtemps considéré comme le château du Graal.
Ce château aurait abrité le trésor des cathares, dont on dit qu’il aurait disparu la veille de la réédition des Albigeois.
Ce mythe a perduré longtemps.
En 1933, Hitler avait établi une base de recherches qui n’a donné aucun succès.
Ce qui a beaucoup contribué à ces croyances c’est aussi à cause de sa conception architecturale. Lors du solstice d’été le château est traversé de part en part par le soleil, ce qui fait que les meurtrières du donjon au Nord Ouest s’alignent parfaitement. Et cela constitue un effet magique.
Et puis l’autre facteur : c’est le martyre de Montségur.
220 cathares vont refuser de renoncer à leur croyance et se jetteront d’eux même au bûcher plutôt que de renoncer à leur liberté et foi.
Un chantier de fouilles a permis depuis 1968 d’exhumer patiemment des vestiges de la vie quotidienne
Il ne reste plus de bâtiments, de corps de logis.
Néanmoins le site propose
– le circuit des ruines de Campis
– le sentier de la Cauhna
– le musée archéologique
Il y a eut une première forteresse érigée au sommet du Pog
Il y a eut ensuite la construction d’un village fortifié au castrum qui s’est nommé Montségur
Le dispositif défensif était différent de celui qui se présente actuellement.
Le castrum comprenait la demeure du Seigneur.
Le terme castrum s’applique ici aux villages plus ou moins fortifiés établis sur des hauteurs d’accès difficile, autour d’un castellum, château de construction assez sommaire.

La plupart des châteaux dits « cathares » de l’Aude, de l’Ariège, de l’Hérault, des Pyrénées-Orientales, étaient des castra, d’origine très ancienne et sans rapport avec la religion cathare.
Leur situation était leur principale défense, les maisons étaient construites en pierres sèches prises sur place, certaines façades aveugles formant rempart et des murs assuraient une protection minimale.
Hormis une barbacane devant la porte principale, il n’y avait généralement aucun autre système défensif.
Leur position escarpée interdisait souvent l’emploi d’armes balistiques comme catapultes et trébuchets (à quelques exceptions comme Minerve ou Montségur).
Les castra capitulèrent surtout après de longs sièges où les vivres et surtout l’eau finirent par manquer. Les habitations disparurent après la conquête française et les châteaux furent reconstruits, ou tombèrent totalement en ruine. Les castra de plaine, ou du moins élevés sur des collines de moindre hauteur, évoluèrent en villages de type classique, une église remplaçant le castellum central, comme à Fanjeaux..

Ici le castellum et le village étaient fortifiés par une enceinte.
Du côté de la route il y avait 3 murs fortifiés
Le premier mur est situé au niveau du guichet..
De l’autre côté du promontoire ou pog ou sommet, il y a une tour dite la Tor qui surplombe une falaise de 80 mètres ou 262 pieds.
L’entrée du village qui donne sur cette tour constituait l’enceinte de la forteresse, il reste quelques terrasses au nord ouest du château actuel.
On voit des vestiges d’escalier pour communiquer entre les terrasses.
Il y a une citerne et un silo.

AGUILAR ou le Château des Termes

Le nom d’Aguilar viendrait du mot latin aigle.
Le château est situé sur une colline et surplombe la plaine de Tuchan
Il est composé de 2 enceintes séparées par de lices
Les bâtiments sont tous détruits, il n’y a pas de ruines.
L’enceinte extérieure est composée de 6 tours semi circulaires.
L’enceinte intérieure correspond à l’époque féodale.
Il abrite un logis et une citerne.
Il subsiste la chapelle Ste Anne et quelques vestiges de l’enceinte qui protégeait le village
Le château est peu élevé à 321 mètres environ 1053 pieds.
Le seigneur Raymond de Termes est capturé par Simon de Montfort en 1210, il mourra à Carcassonne
Son fils sera destitué des biens familiaux.
Puis compte tenu de son courage lors de la guerre Sainte, il va récupérer l’ensemble de ses biens qu’il léguera à la couronne de France à sa mort.

Je vous ai donc fait visiter ces 5 forteresses.

Comment celles-ci ont évolué ?
Il y a un fameux architecte de la forteresse, des citadelles : Vauban, qui va être le maestro de la forteresse sous Louis XIV.
Il est né en 1633 et est mort en 1707.
Il a été l’un des premiers à esquisser l’idée d’une communauté Européenne entre nation au titre de la paix et de la croissance et l’épanouissement de chacun imaginant une monnaie unique.
Neuf Brisach est sa création la plus célèbre, elle est inscrite au patrimoine de l’Unesco
Il a crée les plus grandes citadelles de France, au nombre de 12.
Il a construit ce que l’on a appelé la ceinture de fer.
Je vous en parle car un de ses émules a construit au cap diamant à Québec la forteresse que vous connaissez tous , celle-ci ayant été construite pour empêcher une invasion américaine.
Le style est élu à Vauban; elle a été dessinée par Elias Walker Dumford en 1831
La première enceinte a été construite à la demande de Louis de Buade, comte de Frontenac.

Au XXème, les militaires ont crées des réseaux sous terre tristement connus : par la ligne Maginot et Siegfried ou 60000 de vos compatriotes ont péris. Je vous cite les plus célèbres constructions
– le mur de l’atlantique
– le rideau de fer
– le mur de Berlin dont il y a un petit morceau à Montréal
– le mur entre Israël et la Palestine
– le mur entre le Mexique et les USA

Bien sûr il y a les bunkers à ne pas confondre avec celui du parcours de golf

A Berlin il est devenu le musée d’art contemporain.
Je vous montre quelques fameux bunkers pour terminer.

L’architecture qui se maintient c’est le mur.
Il est largement boycotté par ce qu’on appelle des murales.

Le graffiti terminera donc cette page.

J’espère que ce parcours vous a plu et que vous aurez envie de découvrir ces fameux châteaux

www.payscathare.org
www.audetourisme.com
www.tourisme-midi-pyrenees.com
www.audecathare.fr

Bibliographie

– Les châteaux fantastiques d’Henri Paul Eydoux
– Bunker Archéologie de Paul Virilio
– les circuits châteaux Cathares de Tatiana Kletzky-Pradere
– les 36 cités et citadelles du pays Cathare de Jean Philippe Vidal
– Le guide Michelin sur le Roussillon
– En pays Cathare de Jean Godon

Il y a également beaucoup de DVD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *